Promotion et intégration du développement durable


Guide des métiers et formations

Ingénieur(e) des techniques forestières

Description

Les forêts appartiennent à l'Etat, aux communes ou à des propriétaires privés. L'ingénieur forestier est chargé de les protéger et de superviser tous les travaux d'entretien et d'exploitation. A la fois conseiller technique et responsable, il doit informer les propriétaires des forêts des travaux et de l'état des lieux.

Niveau requis : 2 ou 1

Conditions d'admission

Formation en corse

Formation hors de corse

Diplome préparé :

AgroParisTech est la seule école à former des ingénieurs forestiers. L'école propose un cursus d'ingénieur forestier (bac + 5) comptant 5 spécialités : gestion des milieux naturels, gestion forestière, foresterie urbaine, filière bois, gestion environnementale des écosystèmes et forêts tropicales. La formation dure 3 ans. Elle est accessible sur concours principalement après une classe préparatoir BCPST « Biologie, Chimie, Physique et Sciences de la Terre. » L'école est également accessible sur concours aux titulaires de BTSA, BTS et DUT dans certaines spécialités, ainsi qu'aux étudiants en 2e ou 3e année de licence dans le domaine des sciences de la vie, de la terre ou de la matière. A noter, depuis le 1er octobre 2009, le Corps des ingénieurs du génie rural, des eaux et des forêts (IGREF) et le Corps des ingénieurs des ponts et chaussées constituent un seul Corps : le Corps des ingénieurs des ponts, des eaux et des forêts (IPEF). Les ingénieurs-élèves du Corps des IPEF sont essentiellement recrutés (au moins 80% d'entre eux) parmi les élèves de l'école polytechnique, d'une école normale supérieure ou d'AgroParisTech.

A savoir

ONF, les services des ministères les exploitations forestières privées plus d'informations sur le métier L'ingénieur forestier peut travailler au sein de la fonction publique, à l'ONF (Office national des forêts), dans les ministères (ministère de l'Agriculture et de la Pêche, etc.). Dans le secteur privé, l'ingénieur forestier peut être employé par des propriétaires forestiers, dans l'industrie du bois, chez les pépiniéristes ou les horticulteurs. A l'étranger, certaines ONG (organisations non gouvernementales) ou missions de coopération envoient des ingénieurs forestiers étudier les forêts tropicales en danger ou riches en espèces rares ou en voie de disparition. Avec presque 300 000 hectares de forêt, l’Ile-de-France fait partie des 10 régions françaises les plus boisées. Cependant, les recrutements d'ingénieurs forestiers sont peu nombreux.

  • _BACKTO

Espace privé

La Lettre